Voici une liste de précautions de sécurité auxquelles tout expérimentateur devrait adhérer religieusement. Ces règles ne sont pas le dernier mot en matière de sécurité, mais elles pointent dans la bonne direction. Bon nombre de ces observations et suggestions véhiculent des informations précieuses qui sont mieux apprises au début de la carrière de chaque pyrotechnicien. Une bonne éducation peut être la meilleure défense du pyrotechnicien contre les catastrophes lors d’un feu d’artifice.

précaution feu artifice

Précautions de sécurité de base en pyrotechnie

1. Le pyrotechnicien averti utilise toujours des tubes et des contenants de papier et de carton pour les feux d’artifice; il n’utilise jamais de tubes ou de récipients en métal ou autres matériaux durs. Les confettis sont moins meurtriers que les éclats d’obus.

2. Le pyrotechnicien averti porte toujours une protection oculaire et respiratoire adéquate lorsqu’il travaille avec des compositions pyrotechniques.

3. Le sage pyrotechnicien expérimente toujours dans un endroit approprié à l’écart des autres personnes et des biens, avec un équipement d’extinction d’incendie à proximité.

4. La propreté est à côté de la piété. Le sage pyrotechnicien garde immédiatement son lieu de travail propre.

5. Le sage pyrotechnicien utilise toujours des outils anti-étincelles. Il évite scrupuleusement l’utilisation du fer et de l’acier comme on éviterait la peste.

6. Le sage pyrotechnicien traite toutes les compositions pyrotechniques avec douceur et attention. Il évite les frottements et les chocs lors de l’utilisation de compositions pyrotechniques.

7. Le sage pyrotechnicien ne broie qu’un seul produit chimique à la fois. Il ne broie jamais le chlorate de potassium (KClO3) avec un autre produit chimique!

8. Le sage pyrotechnicien évite d’utiliser des outils électriques et des dispositifs autour d’explosifs et de matériaux pyrotechniques. Un petit parc peut causer beaucoup de chagrin.

9. Le sage pyrotechnicien ne fume pas. Les fumeurs devraient avoir un autre passe-temps. Au moins, le pyrotechnicien non-sicicide ne fume jamais autour des matériaux pyrotechniques. Il laisse des allumettes et du tabac ailleurs avant d’entrer dans la zone de travail.

10. Le sage pyrotechnicien ne lésine pas sur le fusible. Il utilise un fusible visco américain de bonne qualité ou un fusible américain ou japonais (pour des applications appropriées). Le sage pyrotechnicien évite d’utiliser des fusibles moins chers parce qu’ils ne sont souvent pas sûrs. Un autre vieux cliché dit: « Mieux vaut avoir un fusible d’un pied trop long qu’un pouce trop court. » Le débutant laisse match noir et match rapide à des pyrotechniciens professionnels formés. Fusible papier pétard doit être poursuivi seulement pour les petits pétards.

11. Le sage pyrotechnicien stocke toujours soigneusement les feux d’artifice dans une armoire ou un magasin solidement verrouillé et loin des lieux de vie. Le meilleur moyen est de ne fabriquer que le matériel qui sera utilisé dans un proche avenir et de ne pas stocker de quantités de salves vivantes. Souvent, les assemblages de tubes de papier et de fusibles peuvent être fabriqués à l’avance, de sorte qu’ils peuvent être vissés rapidement juste avant l’utilisation, sans les dangers associés au stockage des matériaux vivants. Le pyro sage considère ce qui pourrait arriver en cas d’incendie, ou dans le cas où un délinquant juvénile local cambriolerait son armoire de stockage et serait ensuite pris avec le matériel.

12. Le sage pyrotechnicien stocke soigneusement les produits chimiques. Les oxydants doivent être stockés dans une armoire séparée des carburants. Les acides doivent être stockés sur l’étagère du bas dans leur propre armoire. Ne stockez jamais d’acides à proximité d’oxydants. Cela est particulièrement vrai pour les chlorates, qui peuvent être enflammés ou détonner au contact d’acides.

13. Le sage pyrotechnicien charge des compositions à partir d’un conteneur couvert, fermant le conteneur avant de passer à l’étape suivante de l’opération.

14. Le sage pyrotechnicien évite à tout prix l’électricité statique. Il mélange des compositions flash par temps humide et utilise généreusement des sprays antistatiques et évite les vêtements synthétiques ou en soie.

15. Le sage pyrotechnicien se méfie de l’introduction d’eau dans des mélanges contenant des poudres métalliques. Les compositions contenant certains métaux, tels que le magnésium et le zinc, peuvent s’enflammer au contact de l’eau.

16. Le sage pyrotechnicien s’informe de la nature des matériaux avec lesquels il travaille avant de mélanger même un gramme de composition.